Évolution des prix de l’acier

Évolution et situation actuelle du prix de l’acier

Par Aratubo le 13 septembre, 2021
Categorisé comme

Actuellement, le prix de l’acier a atteint des niveaux record, éclipsant même le précédent pic enregistré en 2008. Au cours des 12 derniers mois, le prix des bobines laminées à chaud a augmenté de plus de 700 euros par tonne. En bref, la BLC a subi une augmentation de près de 200%.

Point le plus bas (juin / juil. 2020) Point culminant (juil. 2021) Prix actuels (sept. 2021)
Bobine laminée à chaud 396 €/t 1.190 €/t 1.125 €/t
Bobine laminée à froid 501 €/t 1.320 €/t 1.340 €/t
Bobine galvanisée à chaud 513 €/t 1.300 €/t 1.290 €/t
Europe du Nord – Évolution des prix de l’acier
Europe du Nord – Évolution des prix de l’acier – Source : S&P Global

Comment en sommes-nous arrivés à cette situation sans précédent?

De nombreux facteurs ont fait que les prix de l’acier ont atteint des sommets. Les plus importants d’entre eux sont énumérés ci-dessous:

Pénurie de l’offre et forte demande causée par le COVID-19

Au cours du premier semestre de 2020, en raison de la pandémie, la consommation mondiale d’acier a fortement chuté. L’impact de COVID-19 a affecté non seulement la demande, mais aussi la production mondiale. Les mesures mises en œuvre par les gouvernements à partir de mars 2020 pour contrôler la propagation du virus ont contraint l’industrie sidérurgique à réduire considérablement sa production. Certaines entreprises ont même été contraintes de fermer temporairement leurs portes. À la suite de cette fermeture, non seulement le prix international de l’acier s’est effondré, mais la production mondiale a également chuté à des niveaux historiques.

Le point le plus bas pour les bobines laminées à chaud était de 396 €/tonne en juillet 2020

Au second semestre de 2020, la demande d’acier a commencé à augmenter progressivement, mais l’offre s’est avérée très réduite. La pénurie d’approvisionnement a été en partie causée par les difficultés techniques rencontrées par les aciéries pour remettre leurs équipements en service. En outre, les aciéries étaient réticentes à rétablir rapidement leurs capacités par crainte d’une éventuelle offre excédentaire en cas de nouvelle baisse du prix de l’acier. Dans le même temps, il y a eu un pic inattendu de la demande de la part du secteur automobile, ce qui a entraîné une diminution de l’approvisionnement pour le marché général.

Vers la fin de 2020, la pénurie de matériau s’est accentuée. En conséquence, la reprise des prix de l’acier s’est accélérée et les aciéries se sont concentrées sur les clients ayant des contrats à long terme, laissant peu de matériau au marché au comptant.

Au début de l’année 2021, les acheteurs européens d’acier, en raison de la pénurie de l’offre nationale, ont été contraints de chercher des alternatives. Cependant, les options qu’ils ont trouvées se sont avérées tout aussi problématiques. Ils ont été confrontés aux prix élevés de l’acier, aux coûts de transport importants, à la congestion des ports et aux politiques commerciales protectionnistes. Ces aspects constituaient des obstacles majeurs à l’achat d’acier provenant d’autres pays.

À l’heure actuelle, le manque d’approvisionnement demeure toujours présent tant en Europe qu’en dehors, avec des prix élevés et des délais de livraison longs. La situation actuelle permet aux producteurs d’acier d’augmenter régulièrement les prix de vente, ce qui laisse peu de marge à la négociation pour les achats de matériau.

 

Augmentation des prix de la matière première

L’augmentation du prix de l’acier est évidemment liée à l’augmentation du prix des matières premières qui le composent. Des matières premières telles que le minerai de fer (iron ore), le charbon ou le coke métallurgique, entre autres.

Le tableau ci-dessous montre les augmentations que certains matériaux ont subies jusqu’à présent:

MINERAI DE FER: Prix actuel: 216,50 $/t. Moyenne des dernières années: 70-80 $/t. [Maximum: 230 $/t]

CHARBON AUSTRALIEN: Prix actuel: 206,50 $/t. Moyenne des dernières années: 110-120 $/t

CHARBON CHINOIS: Prix actuel: 307,50 $/t. Moyenne des dernières années: 120-130 $/t

FERRAILLE TURQUE: Prix actuel: 484 $/t. Moyenne des dernières années: 110-120 $/t. [Maximum: 504 $/t]

FERRAILLE EUROFORGE BDSV 2/8: Prix actuel: 430,40 $/t. [+234,30 $/t depuis juillet 2020]

Il existe différents éléments qui ont contribué à l’augmentation spectaculaire des prix des matières premières:

  • La reprise progressive des marchés a fait exploser la demande et son prix, par conséquent
  • Les politiques visant à favoriser l’approvisionnement interne et les restrictions à l’exportation dans certains pays ont entraîné une baisse des flux de matériaux vers l’Europe
  • La tendance de certaines entreprises industrielles à surstocker afin d’éviter les ruptures de stock et de pouvoir servir correctement les clients a contribué à la pénurie de matériaux
  • La disponibilité de la ferraille a été réduite en raison de la baisse de l’activité industrielle pendant la pandémie

 

Mesures protectionnistes

CHINE

La nouvelle politique du gouvernement chinois, qui consiste à supprimer le remboursement de la TVA de 13% sur les exportations d’acier vers les pays tiers, a été un geste stratégique, rendant les importations plus difficiles et le prix plus élevé.

En outre, le premier producteur mondial d’acier absorbe une grande partie de sa production, mais aussi de celle d’autres pays, pour approvisionner son marché intérieur. Fait très significatif, les exportations d’acier de la Chine ont chuté de 67% l’année dernière, tandis que ses importations ont augmenté de 150%. En d’autres termes, la Chine est passée du statut d’exportateur à celui d’importateur, la demande intérieure ayant dépassé la production.

EUROPE

L’Union européenne a prolongé de 3 ans les mesures de sauvegarde sur les importations de certains produits sidérurgiques. Cette extension est entrée en vigueur le 1er juillet 2021.

La politique relative au droit de douane initiale été introduite en mars 2018 pour protéger et assurer la viabilité du marché européen de l’acier et des sidérurgistes contre la pression commerciale exercée par des pays tels que la Chine et les États-Unis. La validité du droit de douane initial devait initialement expirer le 30 juin.

Toutefois, l’UE continuera à appliquer le droit de douane de 25% sur les importations de produits qui dépassent ses contingents. En outre, conformément aux règles de l’Organisation mondiale du commerce, les quotas d’importation d’acier en franchise de droits seront également augmentés de 3% par an.

Pour certains chefs d’entreprise, le maintien des mesures de sauvegarde aura des répercussions négatives sur l’industrie sidérurgique et le secteur automobile, ainsi que sur les entreprises de consommation et de transformation de l’acier (en raison du contexte actuel de prix élevés et de faible disponibilité sur le marché européen).

 

Augmentation des coûts de transport

Aux problèmes d’approvisionnement s’est ajoutée une augmentation significative des prix des taux de fret maritime. Selon les données de Drewry Shipping, une société qui surveille les taux de fret maritime mondiaux, le coût d’expédition d’un conteneur de 12 mètres sur huit grandes routes est-ouest a atteint 9 613 dollars US. Soit une augmentation de 360% en un an.

Derrière l’augmentation spectaculaire de la valeur du fret maritime se cache la « crise des conteneurs ». C’est-à-dire une pénurie inhabituelle d’espace disponible pour le transport de marchandises de l’Asie vers l’Occident. Dans le cas spécifique du transport de l’acier, le fret maritime est passé de 40 – 45 dollars US la tonne à 100 dollars US la tonne, et les conteneurs ont atteint des chiffres allant jusqu’à 14 000 dollars US la tonne pour le marché au comptant.

 

Plan de réduction d’émissions de CO2

L’industrie sidérurgique mondiale a défini huit indicateurs de durabilité, qui examinent les performances environnementales, sociales et économiques de l’industrie sidérurgique. Les indices environnementaux à prendre en compte sont les suivants:

  • Émissions de CO2 et énergie consommée par tonne d’acier produite
  • Le pourcentage de matière première transformée en produits et sous-produits
  • Le pourcentage d’employés et de contractants inclus dans un système de gestion environnementale

Chine: neutralité carbone d’ici 2060 

La neutralité carbone est atteinte lorsque la même quantité de CO2 est émise dans l’atmosphère que celle qui est éliminée. Le géant asiatique s’est donc engagé à atteindre la neutralité carbone d’ici 2060. En d’autres termes, à partir de 2060, la Chine ne rejettera pas de CO2 supplémentaire dans l’atmosphère.

En particulier, Tangshan, l’un des plus grands centres sidérurgiques du monde et la capitale chinoise de l’acier, a exigé des grandes aciéries qu’elles réduisent leurs émissions de 30 à 50% d’ici à la fin de 2021.

Europe: Mécanismes d’ajustement à la frontière du carbone  

L’Union européenne lance son nouveau paquet de mesures climatiques intitulé Fit for 55. L’objectif de ce programme est de réduire de 55% les émissions de carbone par rapport aux niveaux de 1990 d’ici 2030. Le but est de devenir un continent neutre sur le plan climatique d’ici à 2050.

Dans le cadre de ce paquet de mesures, un mécanisme d’ajustement à la frontière du carbone doit être mis en œuvre. Il affectera en principe les importations de fer et d’acier notamment. Cette taxe sera appliquée dans le but d’éviter le risque de fuite de carbone et d’encourager les producteurs non européens à rendre leurs processus de production plus écologiques.

Actuellement, certains sidérurgistes ont déjà rejoint cette initiative. À tel point qu’ils appliquent des augmentations de leur prix de vente en faveur de l’acier dit vert.

 

Comme l’a montré cet article, les facteurs à l’origine de cette situation de hausse des prix de l’acier sont nombreux et variés. Par conséquent, la situation actuelle perdurera encore longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Inscrivez-vous au brochure d’ARATUBO afin d’être au courant de toutes nos actualités